En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies de suivi et de préférences. Politique de confidentialité

Les résultats du baromètre du transport routier de voyageurs portant sur le premier trimestre 2024 sont disponibles.

Ce baromètre intègre de nouveaux sujets, comme le recrutement, l’organisation du travail ou la transition écologique. Il vise à

suivre la santé économique des entreprises. 

 

Ces enquêtes permettent à la FNTV de mettre des chiffres derrière vos enjeux quotidiens. Elles lui sont précieuses dans son

dialogue avec les pouvoirs publics et dans le ciblage de ses actions.

 

L’essentiel des résultats du premier trimestre 2024 : 

Les ressources humaines sont toujours en tension sur tous les métiers, plus particulièrement ceux de la conduite, avec 64% des

répondants qui sont confrontés à des problèmes de recrutement de conducteurs à temps plein et 72 % à temps partiel. Le taux

d’absence est en légère hausse, à 7%, après s’être maintenu à 6% durant toute l’année 2023. 

 

La recherche de candidats s’avère plus difficile qu’au dernier trimestre 2023. Au premier trimestre 2024, 72% des répondants sont

confrontés à ces difficultés. De même 41% trouvent difficile la mise en place de formations de conducteurs.

 

Les délais de délivrance des documents de conduite contribuent à la difficulté de la situation et concernent de plus en plus de

répondants, avec 61% des établissements qui ont été pénalisés par ces derniers. Toutefois, 13% des répondent observent une

réduction de ces délais, contre 4% un trimestre auparavant.

 

Cette situation a un impact sur la capacité à s’engager dans des appels d’offres ou des contrats pour 61% des répondants, une

part en hausse. Des solutions sont déployées par les établissements pour agir sur l’organisation du travail. En effet, 26% des

répondants ont des difficultés à recruter ou faire travailler des salariés en horaires de nuit. Ainsi, 44% des répondants repensent

leur organisation pour répondre aux besoins d’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle. 

 

Au premier trimestre 2024, la vacance de postes de conducteurs scolaires se maintient et touche 63% des répondants. Les

établissements ne sont plus que 2% à avoir été en incapacité à honorer leurs marchés.

 

Au total, 13% ont déclaré le déclenchement de plans de transport adaptés et 50% ne pensent pas en sortir rapidement. 37% des

répondants ont subi des pénalités, le niveau le plus élevé depuis juin 2023.  

 

La transition énergétique est engagée dans les établissements. 41% d’entre eux ont investi dans les nouvelles énergies pour les

véhicules au premier trimestre. Ces investissements ont principalement été orientés vers le HVO.

 

Les difficultés existent toutefois pour 22% des répondants dans la levée de financements bancaires pour ces véhicules alternatifs

au diesel, mais cette proportion baisse en un trimestre. Au total, le gazole représente encore 86% du parc d’autocars. 

Dans le transport touristique et occasionnel, le carnet de commandes est moins rempli qu’au premier trimestre 2023 pour 57%

des répondants. Les perspectives de chiffre d’affaires à six mois sont stables pour 59% d’entre eux. 

Après une baisse sous les 60% à la fin de l’année 2023, le niveau d’optimisme remonte et représente 67% des répondants.  Cette hausse se fait au détriment des « sans avis » qui représentent 19% des répondants.